✎ Chronique : Spisak, tome 1 : Un cadeau ne se refuse pas

1

Auteur : Maryse Charbonneau

Année: 2015

Edition: Editions Carte Blanche

Pages:  512 pages

Genre: Fantasy / Historique

Fiche Amazon


2

L’homme croit se connaître jusqu’à ce qu’il doive faire face à des situations qui le dépassent. Ce qu’il estimait mauvais un jour lui semblera étrangement acceptable le lendemain. Je considère que je suis un homme bon. Je tente d’être un époux généreux, un père aimant, un employé obéissant et un ami fiable.

À l’hiver 1566, j’ai fui ma Hongrie natale, traversant la frontière avec femme et enfants vers un avenir meilleur. J’ignorais alors que cela me conduirait à un choix déchirant: mourir ou les abandonner…

Un choix qui mènera Graigor Spisak à traverser les époques en se joignant à un groupe d’Immortels. Il raconte son étonnant destin et son incroyable aventure dans cette épopée qui passionnera les amateurs de fantastique et d’histoire.


3

Je tiens à remercier Maryse Charbonneau de m’avoir permis de découvrir son livre  🙂

J’ai eu un peu d’appréhension avant de commencer cette lecture. Il faut dire que c’est un beau petit bébé puisqu’il fait 512 pages au format papier (609 sur ma liseuse 😉 ). En général, les pavés ne me font pas peur. Je dois même reconnaître que ça me plaît puisque j’aime quand les auteurs prennent le temps de mettre en place leur univers et leur intrigue, surtout dans le domaine de la fantasy. Alors pourquoi cette appréhension concernant ce roman ? Et bien tout simplement à cause de la mise en page de ce dernier. J’avais lu quelques chroniques avant de me lancer et l’une d’entre elles avait été assez négative, reprochant notamment la mise en page de l’auteure, qui ne sépare pas le texte et les dialogues. Le résultat est donc assez dense et compacte.

Je suis assez d’accord avec cette chroniqueuse sur ce point : ce mélange pose parfois problème. Au début, j’ai eu des difficultés à m’adapter à ce style. Puis petit à petit, je m’y suis faite. Mais le problème a tout de même persisté dans la mesure où l’auteur présente de nombreux personnages et qu’il est parfois difficile de savoir qui dit quoi. Certains passages semblent un peu confus, même si l’auteure s’arrange pour ne pas faire intervenir trop de personnages en même temps.

Cette mise en page est le seul reproche que je peux faire à ce roman. Le reste est vraiment top ! Alors bien sûr, si vous souhaitez de l’action, du suspens, etc… Passez votre chemin. Ce livre n’est pas fait pour vous. En effet, ici, c’est plutôt un récit de vie, celui de Graigor Spisak, un musicien qui a décidé de fuir la Hongrie avec sa femme et ses trois enfants, à la recherche d’une vie meilleure. Ce premier tome s’oriente principalement sur le changement de vie de cet homme ainsi que sur sa découverte du monde des immortels.

L’univers de Maryse Charbonneau est extrêmement bien travaillé et décrit. On sent qu’elle maitrise son sujet, tant dans le domaine des langues (Graigor Spisak en parle plusieurs) que dans celui de l’histoire (les traditions, les lieux, etc…). Elle nous emmène en voyage à travers l’Europe, nous présentant des caractéristiques propres à chaque destination. J’ai beaucoup appris et c’est vraiment agréable.

Les personnages, quant à eux, ont chacun une personnalité qui leur est propre. Graigor est attachant, fleur bleue, et doux. Il aime apprendre, notamment les langues. J’ai aimé suivre son histoire même si certaines de ses réactions m’ont parfois fait lever les yeux au ciel. J’ai aussi beaucoup apprécié Peter, un petit garçon immortel qui a certaines capacités que j’espère découvrir davantage dans le tome deux. Les personnages sont intéressants et ont chacun un passé qui explique leur comportement d’aujourd’hui.

Ce roman a donc été pour moi une superbe découverte. J’ai aimé cette idée que l’immortalité n’est pas forcément une chance pour tout le monde et que vivre parmi les immortels suppose suivre de nombreuses règles pour protéger ce secret. J’ai aimé le concept de passion éternelle, même si je ne suis pas une adepte de la romance. Dans ce roman, elle est différente, touchante et agaçante à la fois car parfois un peu niaise. J’ai aimé l’univers et la plume de l’auteur qui est fluide. J’ai passé un bon moment, je ne me suis pas ennuyée une seule minute, malgré cette mise en page assez compacte. Bref, c’est un livre que je vous recommande !

6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :