✎ Chronique : De l’autre côté du monde

1

Auteur : Stephanie Bishop

Année: 2017

Edition: Fleuve Editions

Pages:  288 pages

Genre: Contemporain

Fiche Amazon


2

Cambridge, 1963. Une chambre à soi. Du temps pour peindre. Tel est le rêve de Charlotte après la naissance de ses deux filles. Son mari Henry, lui, ne supporte plus le climat anglais pluvieux et brumeux, et rêve d’un pays aride et ensoleillé comme l’Inde de son enfance. Une brochure, glissée dans la boîte aux lettres, semble apporter la solution : « L’Australie réveille le meilleur en vous. » Henry y croit. Charlotte, en dépit de ses réticences, finit par céder, et peu après la petite famille embarque pour l’autre côté du monde. Cependant, sous le soleil cuisant de Perth, la terre s’assèche tout comme leur relation dont la substance semble progressivement s’estomper. À l’image des aquarelles, les contours de leur vie précédente se brouillent, se perdent. Lorsqu’un nouvel événement vient chambouler l’équilibre familial fragile, Charlotte décide de prendre en main son avenir, quitte à renoncer à ce qu’elle a de plus précieux…


3

Ce livre, je l’ai repéré dès sa sortie. La couverture, le titre, le résumé… Tout m’a donné envie de lire ce roman. Malheureusement, cette lecture a été un peu difficile et ne m’a pas vraiment convaincue.

La plume, tout d’abord, est fluide mais un peu « lourde ». L’auteure met un point d’honneur à nous planter le décor et à nous montrer le quotidien finalement assez banal de cette famille. Le problème, c’est qu’elle s’encombre de détails sans importance. Ce trop plein d’information m’a empêchée, à de nombreuses reprises, de visualiser l’univers dans lequel Stephanie Bishop souhaite nous emmener. Les détails prennent le pas sur les « actions » et ont tendance à créer des longueurs et à alourdir la plume de l’auteur.

A ce point vient s’ajouter l’histoire en elle même. Si j’ai beaucoup aimé l’idée de ce roman, je n’ai pas vraiment apprécié son déroulement. Il m’a manqué un peu « d’action » :  dans ce roman, il ne se passe pratiquement rien. On suit le quotidien de la famille, son départ pour l’Australie, son adaptation là-bas, les rencontres qu’ils y font (dans les grandes lignes) et c’est tout. Ce manque « d’action », ajouté à la plume de l’auteur, rend cette lecture un peu difficile.

Et pourtant, malgré ces points négatifs, j’ai quand même mis la note de 14 à ce roman. Pourquoi? Et bien tout simplement parce que, malgré ces défauts, l’auteure a merveilleusement bien travaillé un point clé important dans tous les romans : les personnages. J’ai adoré le réalisme qu’elle leur a donné. Au fil des pages, on s’immerge dans la façon de penser de chacun et on ressent le moindre de leur sentiment. Charlotte est une jeune femme qui se sent étouffée dans sa vie de famille, malgré tout l’amour qu’elle a pour son mari et ses enfants. Elle rêve de liberté et de fuir ses responsabilités. L’auteure nous dévoile ses doutes, ses envies, cette culpabilité qu’elle ressent du fait de ne pas se sentir à la hauteur, tant dans sa vie de femme que de mère. De son côté, Henry est fou amoureux de sa femme et souhaite qu’elle soit heureuse. Il prend la décision de partir en Australie, malgré les réticences de Charlotte. C’est un homme aimant, doux, attentionné mais dont les choix ne sont pas forcément bons pour sa vie de famille.

Etant moi même expatriée, je me suis retrouvée dans ces personnages. Comme eux, j’ai eu les mêmes sensations, les mêmes doutes. Ce manque de repère lorsque l’on s’installe dans un nouveau pays. Ce temps d’adaptation nécessaire. Je n’ai pas toujours compris Charlotte car contrairement à elle, mon expatriation est choisit. Mais j’ai apprécié découvrir cette autre facette de l’expatriation et cette souffrance due au déracinement. C’est beau et vraiment touchant.

Ce roman n’est pas parfait mais je le recommande tout de même car le travail fait sur les sentiments des personnages mérite la peine.

10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :