👄 SimPlement, NetGalley : mon avis aprĂšs un an et demi d’utilisation

Il y a un an et demi, j’ai dĂ©couvert deux sites qui proposent des services de presse : SimPlement et NetGalley . Étant passionnĂ©e de lecture, j’ai eu envie de les tester. Je reviens aujourd’hui pour vous faire un petit bilan de mon expĂ©rience.


25

⚫ INSCRIPTION FACILE, RAPIDE ET GRATUITE

Il faut juste avoir un blog, une chaĂźne youtube ou un rĂ©seau social type Instagram afin de pouvoir y poster votre chronique 😉

⚫ DÉCOUVERTE D’AUTEURS ET DE MAISONS D’ÉDITION

C’est surtout vrai pour SimPlement. Ce que j’apprĂ©cie sur cette plateforme, c’est qu’on y trouve des auteurs mĂ©connus du grand public ainsi que de petites maisons d’Ă©dition. J’ai eu l’occasion de lire de vraies petites pĂ©pites, souvent autoĂ©ditĂ©es, qui mĂ©riteraient amplement d’ĂȘtre connues.

NetGalley est assez diffĂ©rents sur ce point. On y retrouve principalement les grandes maisons d’Ă©dition. Les livres proposĂ©s sont les futures sorties livresques.

⚫ UNE RELATION PRIVILÉGIÉE AVEC LES AUTEURS ET LES ÉDITEURS

Encore une fois, je fais surtout rĂ©fĂ©rence Ă  SimPlement puisqu’on est en contact direct avec l’auteur ou la maison d’Ă©dition. Il est possible de leur envoyer des messages, pour discuter du livre ou bien leur faire part de notre apprĂ©ciation. C’est vraiment le gros point fort de ce site. Jusqu’Ă  prĂ©sent, j’ai dĂ©couvert des auteurs extrĂȘmement sympathiques, qui prennent en compte les remarques qu’on leur fait. On se sent beaucoup  plus proches d’eux.

Ce point positif ne se retrouve malheureusement pas sur NetGalley. Finalement, il n’y a pas de contact avec les maisons d’Ă©dition. On demande un livre, ils acceptent, on envoie la chronique et ça s’arrĂȘte lĂ . Il n’y a pas de retour, contrairement Ă  SimPlement.

⚫ UNE GRANDE VARIÉTÉ DES GENRES

Les deux sites proposent une multitude de genre. Chacun peut donc facilement y trouver son compte :). Pour ma part, j’ai surtout lu de la fantasy, du fantastique et de la littĂ©rature gĂ©nĂ©rale.

⚫ LIVRE NUMÉRIQUE / LIVRE PHYSIQUE

NetGalley propose uniquement le format numérique. SimPlement, lui, laisse les auteurs décider. Ils peuvent proposer leur livre au format numérique ou physique.


26

⚫ UNE CERTAINE « Ă‰LITE »

J’ai surtout remarquĂ© ce point sur NetGalley. Certaines grandes maisons d’Ă©ditions privilĂ©gient surtout les bloggeurs avec une forte communautĂ©. J’ai donc eu quelques refus. En revanche, d’autres maisons d’Ă©dition acceptent, peu importe votre nombre d’abonnĂ©s, et ça j’aime!

⚫ UNE POSSESSION LIMITÉE

Ce point concerne uniquement NetGalley. Et je ne le savais pas. Sur SimPlement, lorsque vous tĂ©lĂ©chargez un livre, celui-ci reste. Vous pouvez donc le relire, mĂȘme plusieurs mois aprĂšs le tĂ©lĂ©chargement. Ce n’est pas le cas de NetGalley. Si je ne dis pas de bĂȘtise, il me semble que l’on a un dĂ©lai de trois mois pour lire le roman. J’ai eu cette « bonne » surprise lorsque j’ai voulu ouvrir un livre sur ma liseuse afin d’en faire la chronique. J’y avais surlignĂ© des extraits, pris des notes et tout ça a disparu… Impossible d’ouvrir le fichier… Du coup, je ne comprends pas trop pourquoi certaines maisons d’Ă©dition refusent d’envoyer leur roman. Au final, ça me fait penser au principe de la bibliothĂšque : on l’emprunte pour un certains temps puis on le rend. Si on veut le conserver, on doit se le procurer dans une librairie ou sur internet.

⚫ DES PROPOSITIONS « A LA CHAINE »

C’est surtout vrai pour SimPlement. Lorsque l’on dĂ©bute sur cette plateforme, on est rapidement envahit de demande. Et ça devient assez vite compliquĂ©. Au dĂ©but, j’Ă©tais trĂšs contente car je me disais que les auteurs avaient jetĂ© un coup d’Ɠil Ă  mon blog et que mes chroniques leur avaient plu. C’est le cas pour certains. En revanche, pour d’autre, ce sont des propositions Ă  la chaĂźne. Ils ne regardent mĂȘme pas notre profil pour connaĂźtre nos goĂ»ts littĂ©raire. Par exemple, on m’a proposĂ© des romances alors que j’ai horreur de ça… Au bout d’un moment, c’est trop. Du coup, j’ai refusĂ© pas mal de lecture. Aujourd’hui, je prĂ©fĂšre demander un livre qui m’intĂ©resse, sauf si un auteur a pris la peine de dĂ©couvrir mon profil afin de me proposer un livre qui me correspond.

⚫ UNE CERTAINE PRESSION

Ce point vient complĂ©ter ce que j’ai Ă©crit prĂ©cĂ©demment. Les demandes sont tellement importantes au dĂ©but qu’on a envie de tout accepter. Le problĂšme, c’est qu’on ne peut pas tout lire! Sur SimPlement, on est limitĂ© Ă  cinq lectures simultanĂ©es. Et heureusement! Car parfois, on pourrait ĂȘtre tentĂ© d’en accepter plus. Sans parler du dĂ©lai que l’on doit respecter (il est possible d’en demander un supplĂ©mentaire si l’on voit qu’on n’aura pas le temps de terminer le livre Ă  temps). En gĂ©nĂ©ral, on nous donne 4 Ă  6 semaines (certains auteurs n’imposent pas de dates butoirs). Ce dĂ©lai, qui est raisonnable, a vite Ă©tĂ© un problĂšme pour moi lorsque j’avais cinq livres Ă  lire car en gĂ©nĂ©ral, ce n’Ă©tait pas des livres de 150 pages mais plutĂŽt des livres de 400 voire de 600 pages. Et tout ça en mĂȘme temps… Du coup, je me mettais une pression folle pour rendre les chroniques en temps voulu. Le problĂšme, c’est que je n’avais plus de temps pour les lectures plaisirs et je me sentais parfois obligĂ©e de lire ces livres, les voyant plus comme une contrainte qu’autre chose.

Aujourd’hui, j’ai diminuĂ© les services de presse et je me sens beaucoup mieux!

⚫ TROUVER LES BONS MOTS

Finalement, j’ai remarquĂ© qu’ĂȘtre en contact direct avec les auteurs a modifiĂ© ma façon de chroniquer. Sachant que l’auteur va lire ma chronique, il m’est parfois difficile de trouver les mots justes. Lorsque la chronique est positive, il n’y a pas vraiment de problĂšme. C’est beaucoup plus difficile lorsque l’on a pas apprĂ©ciĂ© notre lecture… Ça m’est arrivĂ© une fois, et j’ai eu du mal Ă  Ă©crire la chronique. Je ne sais pas, je ne voulais pas blesser l’auteur alors que finalement, c’Ă©tait juste mon avis. Mais je sais qu’Ă©crire un roman demande du temps et de l’investissement et quand je suis confrontĂ©e Ă  ce genre de situation, j’ai peur que ma chronique « dĂ©courage » l’auteur qui se lance dans l’Ă©criture. C’est un sentiment assez difficile Ă  expliquer. Par exemple, je vais prendre moins de pincettes avec un auteur Ă  succĂšs… Heureusement pour moi, ces situations sont assez rares puisqu’en rĂšgle gĂ©nĂ©rale, j’ai vraiment apprĂ©ciĂ© les lectures que j’ai pu faire grĂące Ă  ces sites!


Si je devais recommander un de ces sites, ce serait SimPlement pour la simple et bonne raison que l’on peut y dĂ©couvrir de jolies pĂ©pites tout en dialoguant avec les auteurs. Alors que demander de plus? 🙂

Publicités

5 commentaires sur “👄 SimPlement, NetGalley : mon avis aprĂšs un an et demi d’utilisation

Ajouter un commentaire

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :