✎ Chronique : La Voleuse des Toits

1

Auteur : Laure Dargelos

Année: 2019

Edition: auto-édité

Pages: 675 pages

Genre: Fantasy


2

Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime. Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, Éléonore Herrenstein s’élève contre l’ordre établi. Elle qui espère rejoindre la rébellion et renverser le gouvernement, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Et pour quelles sombres raisons sa famille dissimule-t-elle une mystérieuse toile, peinte un demi-siècle plus tôt ? Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine. Dans un voyage au-delà du possible…


3

Il y a peu, je vous donnais mon avis sur le site SimPlement, cette plateforme qui permet aux auteurs autoédités ainsi qu’aux petites maisons d’édition de proposer leur roman en service presse. Je vous expliquais que j’avais eu l’occasion d’y découvrir de vraies pépites et le roman que je vais vous présenter aujourd’hui vient s’ajouter à cette liste.

La Voleuse des Toits est dans ma PAL depuis plusieurs mois déjà. J’avais contacté l’autrice en début d’année car le résumé m’avais beaucoup intriguée. Sans parler de cette couverture qui est juste magnifique! Ayant enfin trouvé un moment de répit, j’en ai profité pour me plonger dans cet univers dystopique qui m’a emmenée tout droit à Seräen, dans le royaume d’Orme…

Dans cette histoire, nous suivons Plume, une jeune fille de bonne famille, rebelle et intrépide. Sa soif de liberté la pousse chaque nuit à escalader les toits de la ville, défiant la milice ainsi que les règles imposées par la Ligue écarlate. Lors de ses escapades nocturnes, une rencontre inattendue du nom d’Elias va bouleverser le cours de sa vie actuelle, passée et future.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages. Plume est courageuse, rebelle, déterminée. Elle rêve d’un monde meilleur et veut que les choses changent. Pour arriver à ses fins, elle sait se montrer manipulatrice, quitte à blesser les gens qu’elle aime. Je l’ai parfois trouvée égoïste dans sa façon d’agir mais finalement, je pense qu’elle agit avec cette fougue que lui procure sa jeunesse. Elias, quand à lui, est assez complexe. Il m’a énervée, agacée, fait rire. Il m’a aussi attendrie, touchée. Bref, je suis passée par plusieurs émotions avec lui. Il est détestable tout en étant attachant. C’est le gros point fort de ce livre. Il apporte un petit plus, par son arrogance et ses manipulations.  J’ai adoré la relation entre ces deux personnages.

Je crois que c’est la première fois que je m’attache à autant de personnages dans un roman. Plume et Elias sont les protagonistes mais il y a aussi les Princes maudits et Pipo (ce petit bout de chou de 4 ans, hyper touchant alors qu’il ne parle pas) ainsi que Jack, le courtier qui, sous ses airs d’homme d’affaires cupide peut se révéler incroyablement généreux et altruiste. Ce livre est un one-shot mais je dois reconnaître que j’aurais bien aimé pouvoir retrouver ces personnages dans un tome 2…

Concernant l’histoire, elle est adroitement développée grâce à la plume efficace de Laure Dargelos. Elle nous présente un univers complet, détaillée, sans fioritures. Le roman, qui se découpe en trois parties, se compose de plusieurs chapitres. Contrairement à d’autres romans qui propose un chapitre / un personnage, l‘autrice nous propose ici de découvrir peu à peu la vie et l’histoire de chacun des personnages à travers chaque chapitre. J’ai beaucoup aimé ce découpage qui donne du rythme. D’ailleurs, en parlant de rythme, ce livre n’en manque pas puisque les retournements de situations s’enchaînent! S’il m’arrive assez souvent de déduire ce qu’il va se passer, je dois reconnaître qu’ici, l’autrice m’a bluffée! Je n’ai rien anticipé! Et ça, ça a été une très belle surprise! 🙂

Je dois néanmoins émettre un point négatif concernant les voyages dans le temps. En effet, j’ai parfois été un peu perdue. Alors, je tiens à préciser que les voyages sont clairs et vraiment bien racontés. Le hic, c’est que je me suis souvent dit : « Mais si Untel retourne à cette époque, il va croiser son Untel de la même époque et si ce Untel modifie le passé, comment Untel peut-il encore être là dans le futur? » Bref, une réflexion dans ce genre. Du coup, ça m’a parfois un peu perturbée, notamment dans le cas de l’Oméga. Je ne sais pas si d’autres lecteurs ont eu la même pensée. Après, c’est peut-être juste moi qui complique trop les choses ^^

Ce roman reste en tout cas une très belle découverte et je le recommande amplement pour son histoire originale, très bien menée, ainsi que pour ses personnages tous plus attachants les uns que les autres. Un grand merci à l’autrice! 🙂

6

4 commentaires sur “✎ Chronique : La Voleuse des Toits

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :